Dégustation de Saké en Roussillon, le vin de riz japonais: conférence Sylvain Hué, article Philippe Meunier

Publié le par L'Œil du Pharynx

Photo0125.jpg

Au Japon, c’est pendant la période la plus froide que l’on produit les meilleurs sakés. Sylvain Huet, expert en saké japonais, le sait bien, lui qui vient de passer cinq semaines à visiter les plus grandes sakaguras à la recherche des meilleurs daiginjo. Et comme l'homme est généreux, il a ramené dans ses valises de nombreux et précieux flacons pour la plupart absolument introuvables en France. C'est dans le cadre d'une conférence-dégustation qu'il nous explique patiemment les mystères du Nihonshu. Nous sommes donc une quinzaine de curieux réunis dans la boutique des 400 Quilles à Saint-Estève accueillis très chaleureusement par son caviste William. Le thème de la soirée, outre la découverte de l'univers du saké est aussi celui de son accord avec la gastronomie française. C'est donc fort agréablement accompagnés d'huîtres, de jambon, d'anchois, de pâté, d'une escalivade, d'un velouté de lentilles au lard , d'un plateau de fromages et d'un fondant au chocolat que nous avons appliqué notre concentration sur ces saveurs nouvelles et pour la plupart d'entre nous jusqu'à lors inconnues.

 

L'intelligence de Sylvain, son immense culture et la connaissance parfaite de son sujet nous ont amenés à traverser jusqu'à l'aube une si belle nuit, le temps de déguster pas moins de vingt-six sakés dont un, chaud.

Il ne nous reste plus qu'à attendre la sortie en librairie de son ouvrage sur le saké (le premier en français) pour retrouver à l'écrit ce que nous avons si bien goûté à l'oral.

Pour écouter la conférence cliquez sur le lien

link

Publié dans Gastronomie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article