Interview de Sébastien Ausseill par Nicolas Caudeville

Publié le par L'Oeil du pharynx


Un nouveau restaurant, c'est une invitation au voyage, dans les saveurs, dans les parfums, pour les yeux. Le chef cuisinier est comme un réalisateur de cinéma : il crée des univers par le truchement de son imaginaire. Sébastien Ausseill est un jeune cuisinier qu'on a pas vu que dans le Vercors, sautant à l'élastique. Il fait ses premières armes "aux templiers" à Collioure puis il entame un tour de France, dans lequel il parfait ses techniques. On le signale au "réservoir" à Ibiza, et aussi au très "trendy" Matis à Paris, où il croise notamment Edouard Baer. Puis il redescend plus au sud vers ses racines catalanes pour devenir le chef du restaurant le Sud, où il cultive une cuisine métisse et inter-ethnique. Mais le moment est venu ou il ne veut plus se cacher derrière les établissements des autres et crée son propre restaurant :
C'est " L'appart".


Situé place des trois journées, à deux pas de la cathédrale à Perpignan et de la fontaine Wallace, au premier étage d'un batiment du 18ème siècle, "l'appart" est un moment suspendu dans le temps ou l'on peut déguster de délicieux "beggles", des clubs sandwiches, de délicats plats du jour, une gamme de thés et de cafés raffinés, dans une ambiance "salon des lumières".

Publié dans Gastronomie

Commenter cet article