Le projet SOS Caves par Mother .5/06/09 00H47.

Publié le par L'Oeil du pharynx


Pour gagner de l'argent, il n'existe jamais que deux méthodes. La première consiste à vendre régulièrement des objets de très mauvaises qualités aux pauvres. C'est le principe du discount. Les pauvres d'ailleurs adorent ça. La deuxième méthode consiste à vendre ponctuellement des objets de très grande qualité aux riches. Ces derniers se laissent également souvent faire, que ce soit pour une montre suisse, une voiture anglaise ou une femme très jeune avec un fort accent de l'est. C'est également pour eux que le projet SOS Caves a été créé.
En effet, pour devenir ce qu'il est, le riche a dû travailler dur. Il a souvent commencé très tôt et a tout sacrifié pour cela, notamment une chose qui lui fait aujourd'hui cruellement défaut, la culture. Pas n'importe quelle culture évidemment, le riche ne s'intéresse pas à la peinture ou au théâtre. Il se moque également de l'opéra. En revanche, avec ses amis riches, il aime manger et boire.
Et lui qui s'est toujours enorgueilli de boire du rouge avec le foie gras et de n'aimer que le steak-frites, eh bien aujourd'hui, il voudrait être perçu comme un amateur, une fine gueule, celui qui choisit le vin au restaurant et qui parle technique avec le sommelier. Comment faire ? Contacter SOS Caves !
Désormais, Le samedi, il va promener son quatre-quatre chez le fermier pour ramener sa viande de lait ou ses légumes biologiques. Le dimanche, il réunit ses amis militants pour déguster des anchois, des navets ou de la morue. Et il s'amuse. En dégustant sa poêlée de gambas fraîches aux girolles, il se demande vraiment comment font ses ouvriers qui se régalent de knacki à la moutarde.
Si vous aussi, vous voulez un jour pouvoir plaindre sincèrement tous ceux qui mangent des knackis à la moutarde, rejoignez SOS Caves. SOS Caves vous propose les meilleurs spécialistes de l'imaginaire de la table. Vous invitez vos amis chez vous et SOS Cave s'occupe de tout. Une proposition de menu de saison vous parvient en moins d'une heure. Pour chaque plat, un vin est également proposé. Pour animer la conversation, plusieurs sujets sont proposés, toujours en rapport avec le plat. Les abonnés au service SOS Cave bénéficient également d'un suivi annuel pour leurs achats de vin, de viande, de champignons, de poisson etc...
Les adhérents sont également tenus informés des grands événements gastronomiques et des grandes causes à défendre. Et oui ! Vous aussi, patrons d'entreprise, directeur des ressources humaines ou élu conservateur, retrouvez la saveur des manifestations de votre jeunesse ! Venez défendre la courge ou l'oignon local, venez exiger l'appellation d'origine contrôlée. Venez dénoncer l'Europe ou les États-Unis.
Vos amis, votre femme, vos maîtresses ne vous reconnaîtront pas. Voici un exemple de menu SOS Cave de saison. Pour six personnes. Dont le beau-frère que vous voulez impressionner.
Entrée : Babaganush (caviar d'aubergine à la tahina et aux graines de sésame grillées) servi sur des pitas. Les femmes adorent. Grand seigneur, vous allez donner la recette. Vous garderez juste un détail pour vous qui fera que votre Babaganush sera toujours le meilleur. Mais vous aurez l'air modeste, c'est le principal. Vous rajoutez quelques gambas, clovisses et couteaux à la planxa. Deux calamars. La dessus, c'est le moment de goûter l'Argile 2008 de la Rectorie.
Plat : Une pintade rôtie au sagi. Vous expliquez que c'est une variante locale d'un célèbre plat toscan. Petite explication du lardo colonatta (fiche SOS Cave fournie), élevé et vieilli dans le marbre de carrare, certains datent même des romains. Comparatif avec le gras aristocratique des patas negras espagnols. Vous buvez l'Ivresse 2006 de Canet-Valette, un grenache noir monocépage riche, puissant et facile. Vous évoquez vos projets de vacances.
En accompagnement de la pintade, une polenta à la truffe.
Fromages : Un persillé de brebis, un Morbier et un Stilton. Vous pouvez dégainer un Doux Rêveur de la Préceptorie. Vous êtes quelqu'un de bien.
Dessert. Vos amis n'ont plus soif: ils n'ont pas fini leur vin doux. Vous proposez un fondant au chocolat. Puis un moka.
Sur la terrasse, votre beau-frère vous avoue qu'il ne savait pas que vous cuisiniez aussi bien. Il est très impressionné par votre cave et votre connaissance des cigares. Demain, vous appellerez votre conseiller SOS Caves pour un débriefing à chaud. Ce dernier renseignera votre base de données pour éviter qu'un jour vous cuisiniez à nouveau la même chose aux mêmes invités. La variété, il n'y a que ça de vrai.
SOS Caves, renseignements et tarifs ? Contacter la rédaction du PHARYNX.

Publié dans Gastronomie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

condor79 14/11/2009 16:54


Ah enfin un peu d' humour , bravo , joli texte un peu long mais on en a pour son argent...
Salutations
condor79