Z... par Florence Jou

Publié le par L'Oeil du pharynx


Z. Dernière lettre d'un alphabet poussiéreux ?
Z. Héros qui prétendrait encore sauver les veuves et les orphelins ?
Z. Couverture d'une nouvelle secte ?
........................................
Z. Titre d'une revue indépendante et Engagée.

Elle est la récente signature de quelques irréductibles caméléons qui partent en itinérance avec Gigi (fameux camion qui enregistre des pointes à 50 km/h), avec leurs oreilles et leurs yeux affûtés, pour s'installer sur des territoires français, pour rencontrer et dire.
Ils tournent autour des mots Z, des questions Z de société, des habitants Z, des institutions Z pour enregister des réactions. Ils cherchent peut-être un peu plus qu'ailleurs une vérité formée de multiples nuages.

L'affaire Z est lente. Ils n'ont pas de papier en règle, ils ne sont pas au garde-à-vous de la neutralité nationale. Les Z ne sont pas sous le sceau de la traçabilité ni de la rentabilité. Ils sortent trois numéros par an et font appel à des collaborateurs motivés sur leurs routes.
Un Z peut apparaître dans la librairie de votre quartier ou s'intégrer à un débat houleux. Un Z peut manifester avec les autres. Enfin, un Z écrit, fait des interviews mais mange, dort et lit aux cabinets comme les autres.

zite1
Z. 1 : Les Z arrivent dans le Tarn pour rencontrer les paysans et enquêter sur des zones troubles, notamment autour du puçage des animaux... Les paysans résistent.  A quel prix...
Z  leur ouvre ses pages mais garde toujours un oeil ouvert sur d'autres : les mineurs enfermés entre quatre murs, les maternités ou véritables usines à bébé, l'affaire de la CNIL...
On pourrait leur reprocher un premier numéro trop dense, qui cherche encore ses lignes directrices depuis le centre, mais non le rouge et noir de leur belle maquette, la liberté de ton, la place des interviewés.

zite2
Z. 2 : Les Z débarquent à Marseille, future capitale en 2013. Ils y restent, s'imprègnent et questionnent notamment le plan d'urbanisme de cette ville et les délocalisations probables et inquiétantes. Comment les capitaux des entreprises Y font-ils table rase de ceux qui constituent la cité? Nettoyage en règle de la ville, pilules aseptisées....et en fond: Cadarache.

Z. 3 : A paraître bientôt, autour d'Amiens. Quand la métropole ubiquitaire nous tient... Ca fait des Z dans le dos....

Avant de refermer, quelques Z choses à faire :
- consulter leur site. http://www.zite.fr
- acheter la revue, 10 Euros, ou s'abonner : 3 numéros annuels pour 30 Euros (vous évitez alors les 52 numéros de Télérama).
- aller à leur rencontre, leur offrir le gîte et le couvert.
Prochain Z vers Nantes...
- les soutenir...

On vous aura donc prévenu au sujet de ce groupe d'anonymes qui tentent de constituer un nouvel alphabet de l'information et une relecture possible de notre monde.

Publié dans Cultures

Commenter cet article