Ça se passe près de chez vous n°11 par Sophie Phéline

Publié le par L'Oeil du pharynx

ÇA SE PASSE PRÈS DE CHEZ VOUS…
EN TOUT CAS, JAMAIS TRÈS LOIN !


En FAIT, ça s’est passé il y a plus ou moins longtemps et sans doute l’essentiel n’y ai – je pas assisté, toute occupée à me dandiner seule ou avec d’autres sur le tube dancy de B.O.S*… une hanche à droite, l’autre à gauche et surtout ne pas trémousser des épaules. Sinon, si ça vous convient mieux, vous inversez le mouvement.


! Ni moi, ni personne n’avons dansé sous la pluie le 11 mai dernier à Cabestany, dans la cour de l’école primaire G. Buffon qui accueillait en fin d’après – midi un drôle de vernissage. Maître de cérémonie : Nicolas Daubanes, (BOUM, BOUM, BOUM.. les yeux bleus qui font de l’ombre au ciel d’ici), artiste de la H.E.A.R.T.*
A 17 h30, ce mardi, assisté d’une centaine des gamins actifs participants à la résidence à laquelle Nicolas fut assigné durant toute cette année scolaire, il guidait un grutier flegmatique dans la manipulation d’un coffre fort dont aucune banque suisse ne souhaiterait devenir dépositaire. Cacher-montrer, fermer-ouvrir, contrôler-relâcher… ça c’est du ressort des cols blancs sur rayures azurs empesées. Mais le plus important, c'est-à-dire conserver, préserver l’impalpable de l’intimité de chacun ; mission impossible ! Là où ils sont conservés, nul ne pourra atteindre le ou les secrets contenus dans « EX FVTVRA » ; ceux que, réellement ou métaphoriquement Nicolas D. a dérobés à cette bande de gosses qui trop tôt devenus adultes seront au rendez – vous fixé au même lieu, même jour, même heure … dans 20 ans. A peine vieillis de l’empreinte que le temps affectera à la mémoire, aux souvenirs…
On verra.
Comme ces âmes errantes :


rdvac1.JPG
! C’était le 18 mai. Encore un mardi ! Et je n’étais pas à Bordeaux au CAPC pour « Backstage » : une rencontre entre Patrick des Gachons et Tiziana Mazzoni, restauratrice. Restauration ? Réinterprétation ? Et si Patrick des Gachons avait juste proposé une « mise à jour » de son tableau Sans titre, 2005. Comment rattraper le temps ? Dans le >BLEU ??????????????


qui cherchent un corps.


! En très raccourci dans mon agenda : Les chemins de fer / chemins de croix de Michael Ackerman, au CRAC à Sète. Oui, je suis touchée au coeur de la sauvagerie de l’humanité mise à crue par son regardeur même. Le même jour (un jeudi), M.R.A.C – Sérignan, revoir « Architectures en lignes »… Alors oui : les architectures molles et douces de Christophe Berdaguer & Marie Péjus, encore oui et puis aussi beaucoup d’autres*, dont Marine Pagès.


rdvac2rdvac3.JPG


Dans la foulée de ce jeudi tonitruant de soleil d’avant l’été, il y eut aussi une longue respiration au L.A.C à Sigean chez Piet et Layla Moget : « Que du papier » ! Tout ce qu’on a gardé et qu’on aurait du parfois balancé…Et je retrouve Didier Trenet, tendre, amourant, précis, incisif. Alors, la vie est belle et d’un coup…

 


, le poète, quand il veut,


! Un peu loin d’ici pour le temps d’un aller – retour : Comment résister au plaisir de me dissoudre dans les rais de la sensualité de l’air de là-bas, le mien, en même temps que dans les sombres sous-bois de Gérard Traquandi (chez Catherine Issert )*.


rdvac5.JPGrdvac4


Nice. Me laisser surprendre par des détours autours du Lycée Masséna, faire la connaissance de M. Hyde. Préférer une dérive dans
la roseraie posthume d’Ephrussi à la leçon de bien penser l’air du temps « commissarial » de la villa
Arson (pardon, cher E.Mangion). Dire, « yes » à J. Plensa en restant à quai sur le port d’Antibes. Jouir
tout un dimanche du sable et du sel posés aux commissures des lèvres d’un amant en renonçant à
prononcer sans l’écorcher un nom qui illumine la désuète Croisette : Apichatpong Weerasethakul.


Imaginez qu’il n’ait pu être là « en raison des événements qui explosent à Bangkok.»… Vous étiez bons
pour un billet hors série.


! C’est aujourd’hui jeudi : CASANOVAFOREVER * pour Le Bel Eté bientôt ici.
Tandis que somewhere ICI, in the Languedoc-Roussillon, Roger Bouvier a passé la main dans la plus
grande discrétion il y a quelques jours…


rdvac6.JPG

! Ce jeudi, entre ici et là, de Keats interprété par Baudelaire…

et moi, toujours la liberté de choisir et de vous dire.


entre dans le personnage de chacun.



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

***** B.O.S : Ben l’oncle Soul

HEART : Haute école d’art, Perpignan.

Patrickdesgachons@neuf.fr
Musée régional d’art contemporain, Sérignan.

www.galerie-issert.com

CASANOVAFOREVER : www.fraclr.org

Publié dans Cultures

Commenter cet article